Les accessoires et tenues BDSM pour décupler le plaisir

Accessoires et tenues BDSM

Il existe aujourd’hui de nombreux accessoires et sextoys pour pimenter ses parties de jambes en l’air : Du simple petit gode jusqu’aux chaises et poupées bientôt plus vraie que nature. L’univers BDSM n’échappe pas au phénomène, il est même particulièrement riche en surprise pour décupler le plaisir sexuel. Voici un tour d’horizon des accessoires BDSM et tenues les plus plébiscitées.

S'inscrire

close
eye
doit contenir au minimum : 8 caractères dont 1 majuscule, 1 chiffre, 1 caractère spécial (!&@?.#)
eye

Les accessoires BDSM

Accessoires BDSM

Les menottes BDSM

C’est l’équipement numéro 1 qui fait penser à l’univers BDSM. Elles ont pour but de restreindre les mouvements d’un partenaire. Elles ajoutent une sensation de vulnérabilité et de contrôle en renforçant les éléments de domination et de soumission. Elles sont parfaites pour faire languir un partenaire et pour simuler des jeux de rôles comme un prisonnier incriminé par la justice. Peuvent alors s’ajouter d’autres accessoires comme la matraque qui va venir faire un petit tour dans le vagin ou l’anus…

Les colliers et laisses BDSM

Les colliers et laisses BDSM sont le stade au-dessus des menottes. On cherche à affermir encore davantage la relation soumis et dominant. Les colliers peuvent être mis autour du cou ou bien pour les personnes en recherche de plaisir insolite, autour du sexe. Attention alors à répondre au doigt et à l'œil si l’on vous préserver ses coucougnettes…

Bien souvent, ce genre d’accessoires sert à créer des situations de maître et esclave, voire de maître et animaux. Le soumis est alors à quatre pattes ou rampant et doit se soumettre pleinement au désir de son partenaire.

Les baillons BDSM et visières

Les bâillons et visières BDSM sont des accessoires qui ont pour objectif la privation de sens. Les premiers servent à couper le porteur de la parole et les seconds, la vision. Le but peut être double : priver des attributs pour que la personne soit davantage soumise ou bien décupler la sensibilité des autres sens. Lorsque vous fermez les yeux par exemple, vous êtes davantage réceptifs aux bruits qui vous entourent ou au goût sous votre palais. La visière peut ainsi permettre de vivre certaines pratiques BDSM de manière plus intensive comme les fessées, morsures, etc…

La visière est également parfaite dans une optique de surprise. Un des partenaires peut la mettre avant la mise en situation sexuelle. Il n’a alors aucune idée de ce qui se trame et de ce à quoi il va être soumis : un sexe à avaler ? Un gode dans les fesses ? Une bougie qui brûle les tétons ? Mystère…

Les bâillons sont à manipuler avec précaution car ils empêchent généralement de respirer par la bouche. Il faut ainsi être sûr que la voie nasale n’est pas obstruée pour ne pas risquer une asphyxie. À éviter donc lorsque l’on est enrhumé !

Lorsque l’on est privé de la parole, il est important de ne pas être privé de ses autres membres ou d’avoir convenu préalablement un langage codé ou signal pour stopper la douleur BDSM lorsqu’elle devient trop forte à assimiler.

Les pinces BDSM

Les pinces peuvent se placer à différents endroits pour procurer une petite douleur qui va ajouter au plaisir sexuel pour les amateurs de BDSM. On les trouve généralement sur les tétons, sur le clitoris, sur les couilles, mais pas que… Elles peuvent aussi être disséminées sur les doigts de pied, les oreilles ou d’autres endroits sensibles. Si vous voulez en avoir un aperçu, vous pouvez utiliser des pinces à linge.

Pour augmenter le plaisir ou la souffrance, tout dépend de quel point de vue on se place, certains n’hésitent pas à y associer des poids. Sur les couilles par exemple, vous pouvez déposer des chaînettes qui maintiennent des poids. Attention, on parle de quelques grammes maximum sinon les conséquences peuvent être désastreuses…

Certains modèles sont très développés et permettent de varier l’intensité et la stimulation. Elles sont parfois reliées à des colliers, de manière à centraliser un maximum les accessoires BDSM, voire à des chaises dites de torture. Le soumis y est positionné, attaché et l’on teste différentes expériences dont l’intensité monte crescendo. On peut par exemple dans un premier temps seulement réaliser des petits pincements sur les seins pour au final finir avec de la pénétration anale plutôt hardcore. À chacun sa limite !

Les fouets et martinets BDSM

Les fouets et martinets sont les accessoires les plus connus avec les menottes dans l’univers BDSM. Ils servent à punir le partenaire soumis en lui administrant des fessées contrôlées. Ils sont utilisés pour explorer la sensation de domination et de soumission. Pour donner des fessées, on retrouve aussi chez certains, le paddle ou la palette qui permettent de varier les sensations avec différents matériaux.

Certaines personnes recherchent des plaisirs plus intenses à base de matraque ou de ceintures. Attention, ces objets sont à manipuler avec la plus grande précaution, elles peuvent laisser des marques et des traumatismes ! Si vous souhaitez vous initier à ce genre de pratiques, il est recommandé de se documenter suffisamment en amont et de se rapprocher de professionnels qui ont l’habitude de les manier.

Les bougies de massage

Certaines bougies ont été spécialement conçues pour les massages et les plaisirs sexuels. Le fonctionnement est simple, on brûle très superficiellement une partie du corps ou bien l’on laisse couler la cire de la bougie notamment sur les parties érogènes comme les tétons. S’ensuit alors une sensation de chaleur, brûlure qui ne dure qu’un moment et provoque encore plus d’excitation.

Les plumes BDSM

On associe régulièrement l’univers BDSM à la souffrance physique, au fait d’avoir mal, c’est trop réducteur. L’utilisation de plumes pour chatouiller fait également partie des pratiques BDSM. Les chatouilles pour certains sont considérées comme une véritable torture. Des gens se sont déjà cassé les cordes vocales afin de mettre fin à une séance de chatouilles bien orchestrée !

Les tenues BDSM

Tenues BDSM

Les cagoules BDSM

La cagoule BDSM peut avoir différentes utilités :

  • masquer l’identité du porteur. Lors de soirées échangistes ou de partouzes, c’est un bon moyen de conserver son anonymat. Dans certains donjons BDSM, on vous en propose dès l’entrée afin de vous amuser incognito.

  • priver des sens. Il existe différents types de cagoules, les plus élaborées contiennent des fermetures éclairs aux yeux et à la bouche permettant ainsi de priver certains sens du porteur. La cagoule remplace ainsi un bâillon pour la bouche ou un bandana pour les yeux.

  • jouer un jeu de rôle. Certaines ressemblent à des cagoules portées par les militaires pour se fondre dans le décor, d’autres à celles de bandits ou casseurs pour ne pas être tracés par les forces de l’ordre. Vous pouvez ainsi vous imaginer persécuter à la guerre ou kidnappé par des brigands !

Il existe des centaines de cagoules différentes. Avec zip, avec trou, avec grappin, reliées à des accessoires BDSM. On en trouve avec des personnages dessinés dessus ou à l’effigie de certains héros. Pour choisir, il suffit de se demander l’effet recherché et le fantasme à explorer. Bien souvent, on retrouve une alternative, notamment dans les soirées mondaines qui ont pour unique but de conserver l’anonymat. Il s’agit de masques vénitiens ou en dentelles.

Si vous souhaitez conserver votre masque ou cagoule toute la soirée, pensez aux détails pratiques. Attention à ce qu’il ne fasse pas trop chaud sous votre déguisement, à ce qu’il ne soit pas trop inconfortable ou lourd à porter sinon vous risquez de mettre fin à votre partie de jambes en l’air, plus tôt que prévu.

Les plus originaux optent pour des pet play, ce sont des masques représentant une tête d’animal (on retrouve souvent le cochon, le chien, l'âne) qui vont pouvoir attribuer un rôle de ce fait au soumis.


Les camisoles BDSM

Les camisoles BDSM privent le porteur de sa mobilité. Elles lui attachent généralement à minima les mains. Si c’est le but recherché, le monogant est également un accessoire BDSM qui fait le travail.

Il en existe différents modèles : certains attachent les bras derrière le corps, d’autres devant. Les plus sophistiqués peuvent vous rendre quasi immobile, un peu à l’image des tenues blanches que l’on peut croiser pour les fous dans les films. Certaines vous habillent totalement, d’autres laissent les organes génitaux à l’air libre pour y avoir facilement accès et pouvoir jouer avec : pincement de tétons, coup de cravache sur le cul, etc…


La lingerie BDSM

La lingerie BDSM se caractérise souvent par le fait de ne pas cacher les parties intimes. Prenez l’exemple d’un string, il laisse les fesses à l’air libre mais ne montre pas le trou de balles, la lingerie BDSM fait l’inverse. Elle peut cacher les fesses mais montrera le plus explicite, l’anus, telle une invitation à venir s’y engouffrer.

Dans la lingerie BDSM, on retrouve également beaucoup de modèles liés à l’univers gothique avec du cuir, la couleur noire, des piques à différents emplacements. Parfois, elle contient des anneaux ou des crochets qui servent à la jumeler avec d’autres accessoires comme des laisses.

Si vous souhaitez avoir un aperçu de l’extrême diversité des modèles, il vous suffit d’aller faire un tour sur des sites comme Amazon, Ali Express ou même encore des boutiques de petits créateurs comme Etsy. Vous serez surpris par le nombre de modèles disponibles ! C’est le moment de passer à l’action !


Les tenues en latex BDSM

Si vous n’êtes pas pratiquant BDSM et que vous vous faites une image mentale de la pratique, c’est sans doute de cette manière que vous imaginez la scène : avec une tenue en cuir ou en latex.

C’est effectivement une tenue très appréciée par la communauté BDSM. Elle renforce le sentiment de puissance et de soumission entre les acteurs. Qui n’a jamais assimilé une femme en mini jupe en cuir avec une chaudasse dominatrice ?! Elle crée une apparence distinctive et accentue les formes du corps.

Vous l’aurez compris, les accessoires et tenues BDSM ne manquent pas pour vous permettre d’explorer cette pratique. Rien n’est obligatoire, on peut prendre du plaisir à pratiquer le BDSM dans le plus simple apparat. La question est de savoir si vous avez des fantasmes spécifiques et si vous souhaitez vous afficher au grand jour ou non.

Découvrez nos autres dossiers sur l'univers BDSM

CGU Nous contacter Accès Partenaires Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter